Chartreuse 2023 ...
CAPCAP

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Chartreuse 2023 ...

Par CAPCAP - 07-08-2023 21:14:37 - 4 commentaires

Chartreuse en 2023...

14e itinérance en rando-course… que dire une énième fois ?

 

D’abord du cœur !

La petite pompe a bien fonctionné. Elle m’a permis de faire la totalité du raid (env. 122km et 10 000 mD+) laissant cependant quelques sommets à mes collègues (Granier…)

Un découpage assez déséquilibré a fait deux journées successives à 24km et 2050mD+, du lourd, pour moi !

 

Ensuite la beauté

Ces vallées vertes joliment courbes, sont encadrées de falaises blanches violemment rugueuses. Il faut aimer les contrastes pour aimer ce massif !

Ch

En groupe…

Pas de chef, soit. Mais pas d’organisateur, c’est moins bien. L’un de nous a proposé une trace, pour, dès les premières critiques, dire que chacun devait l’adapter à ses capacités. Comme vu plus haut, des journées étaient très longues, les quatre centrales faisaient presque 10h d’activité…

Il faut aussi noter des passages très aériens et/ou techniques. Trop pour plusieurs d’entre nous. Ça a renforcé l’éclatement du groupe, jusqu’à voir l’un d’entre nous cheminer seul un jour…

Le mercredi, alors que je ralentissais pour ne pas laisser un camarade seul, et que les autres ne s’en préoccupaient pas le moins du monde, nous nous sommes trouvés devant le Pas de la Mort, trop périlleux pour moi, et beaucoup trop pour lui. Il trimballait en plus un sac à dos bien trop encombrant (et trop lourd) Du coup, je mets mon sac côté ventre, je mets son sac sur mon dos, et je commence les 300m de difficultés. Il ne s’est pas fait prier, en fait il n’a rien dit. Comme moi, il s’était mue dans un état second, très concentré et absent. Inquiétude à l’approche d’un passage avec échelons entre deux parois de calcaire, c’est passé, avec une légère torsion du corps, le sac-à-dos au dos n’a qu’un peu frotté alors que le sac ventral franchissait les échelons un à un.

Le sur-lendemain, alors qu’il fallait franchir un torrent encaissé entre deux pans de roche, j’ai à nouveau pris son sac et avancé. Un quart d’heure après, j’ai senti la tenue flancher. Avec la chute de la pression, j’ai évacué quelques larmes. C’est là que je me suis rendu compte comme j’avais pris sur moi deux jours avant. Alors je me suis dit que je ne ferai plus de passage périlleux, du fait d’un collègue, comme je n’en aurait jamais franchi par moi-même.

 

Je crois que j’ai adoré ces itinérances, dont j’étais d’ailleurs à l’initiative il y a une douzaine d’années. Mais la forme qu’elles ont prise ne me convient plus. J’ai bien aimé ce groupe, mais les personnalités me pèsent maintenant, je me sens vieux parmi des gamins…

J’ai envie de parcourir les paysages sans escalade, sans faire toujours plus difficile, toujours plus long, toujours plus… Juste parcourir les paysages.

Une page se tourne, une belle page de ma vie...

 

Billet précédent: Éviter la vie
Billet suivant: Journal d’Arrêt de Travail - Mardi 3

4 commentaires

Commentaire de philkikou posté le 08-08-2023 à 22:59:59

Une page se tourne, mais une autre s'ouvre !!! Connaitre ses limites côté physique et envie, et avancer ... Après les épreuves que tu as traversées, partir et réussir un tel parcours, chapeau ! La Chartreuse du concentré de montagnes !!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 11-08-2023 à 08:42:36

Tu es mûr pour la Bretagne mais aussi pour le tour du Cotentin aussi méconnu que magnifique.

Commentaire de philtraverses posté le 12-08-2023 à 07:41:47

Je pense que tu es maintenant en bonne voie pour ta reconstruction et ta nouvelle vie. Tu réussiras.

Commentaire de Arclusaz posté le 16-08-2023 à 14:09:49

Bravo pour cette belle itinérance et cette belle lucidité.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.36 - 182789 visites