- 31 %
CAPCAP

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

- 31 %

Par CAPCAP - 14-12-2018 00:19:00 - 12 commentaires

-31%

C'est ma chutte de VMA.

En 19 ans de CàP et 5 clubs, j'en ai vu des gens revenir de blessure.

Mais je n'ai jamais vu quelqu'un avoir autant perdu en VMA.

Je me demande quoi en penser.

Visiblement mon médecin concidère que je vais bien, tant que ses quelques examens sont conformes à la norme.

C'est vrai que je mange, je bois, je dors, je travaille, je pisse, je chie, je pense (peut-être trop... peut-être mal)

Ca fait 3,5 mois que j'ai repris la course, après 6 mois consacrés à la marche athlétique (pour ne pas trop perdre) Et je ne reprends toujours pas de vitesse.

Quand j'ai parlé de mes essoufflements à mon cardiologue la semaine dernière, j'ai cru qu'il allait m'envoyer à l'opération du coeur dans les 15 jours... pour finalement me donner un rendez-vous de consultation dans 6 mois! Je n'aipas tout compris.

Oublier la piste? Je risque de ne plus courir qu'une fois par semaine. Voire de devenir sédentaire, ce qui n'est ni bon pour le moral, ni pour le physique (surtout à 50 ans)

 

Quand même, zut, presque 1/3 de VMA en moins, c'est beaucoup !

Billet précédent: Peut-on rajeunir?
Billet suivant: 2018 s'achève… qu'en dire ?

12 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 14-12-2018 à 12:30:10

A partir d'un certain âge (on doit avoir quasiment le même !), on ne récupère pas son niveau d'avant une longue coupure (15 mois pour moi). Là, je suis à nouveau en arrêt depuis 3 mois pour la même raison que toi (fissure du ménisque). Je sais que je vais repartir (si je repars !) d'un niveau très très bas : je fais actuellement un peu de vélo mais je suis essoufflé dans les escaliers.
Tant pis, j'oublie toute référence à avant, je veux simplement recourir même à 8 km/h.

Commentaire de philtraverses posté le 15-12-2018 à 11:19:49

T'inquiète, à 18 ans j'avais une vMA de 21km/h ( 32 mn au 10 kms, 2h 35 au marathon), à 45 ans de 17 km/h ( 3 h au marathon), elle est à 58 ans de 15 ( 3h40 au marathon) et ce n'est pas fini.

Commentaire de CAPCAP posté le 15-12-2018 à 14:49:37

@Arclusaz
La baisse va si vite à notre age?!? Comme je disais, j'ai vu des gens revenir mieux que ça...

@philtraverses
De bien belles VMA !
Mais -28% de VMA en 40 ans, c'est un soupçon plus progressif qu'en 2 ans !!!
Heureusement que j'ai rencontré sur ma route la méditation, ça m'aide avec les désordres de l'age...

Commentaire de Bert75 posté le 15-12-2018 à 18:28:41

Et si tu te disais que pouvoir courir, même beaucoup moins vite qu'avant, c'est déjà super chouette?

Commentaire de PhilKiKou posté le 15-12-2018 à 22:45:22

Qu'importe la vitesse, pourvu qu'on ait l'ivresse de se sentir vivant à courir, à s'arracher pour essayer de gagner quelques secondes, ou apprécier le goût de l'effort physique !!! Dans ma nouvelle discipline sportive (vélo de route) j'entends trop souvent parler d'autres cyclistes qui arrêtent ou qui ne prennent pas de plaisir car ils n'arrivent plus à réaliser les chronos d'antan !!! Quel dommage...

Commentaire de coco38 posté le 16-12-2018 à 20:16:46

Il faut arrêter de te focaliser sur des mesures chiffrées comme la VMA !
Le plaisir il faut aller chercher sur le dépassement de soi, de ressentir les éléments, de contempler la nature. Le plaisir d'être seul au lever de soleil avec un paysage qu'on redécouvre toujours différent. Cette année j'ai touché le fond aussi au niveau performance pure (déjà que je suis jamais monté bien haut). Mais j'ai pris un plaisir immense sur des épreuves comme le Tour du Néouvielle ou le Trail de Serre Che... en marchant la plupart du temps. La marche rapide me donne des "petits" challenges... et c'est bien déjà. 3 heures de marche dans la fraîcheur hivernale, fouetté par la pluie et le vent mais heureux en rentrant ! Profiter tant qu'on peut "souffrir" et se sentir Vivant !

Commentaire de CAPCAP posté le 16-12-2018 à 21:28:47

J'ai bien essayé, j'y suis un peu arrivé, j'ai pris parfois du plaisir.
Mais parfois revient la rancœur. Je me souviens de ma forme passée, où j'atteignais un état de bonne fatigue physique et de bien-être mental.
Aujourd'hui, je ne vais pas vite sur la piste, mais surtout j'ai toujours l'impression de ne pas y arriver, ça je ne risque pas l'acide lactique!
Ce n'est pas exactement que je me focalise sur la VMA, plutôt que j'ai vu une très notable différence de vitesse. Et comme je voyais mon cardiologue, c'était plus axplicite de lui donner des vitesses comparées.
Il me semble qu'avec la méditation, je prends bien plus de choses comme elles sont. Mais ça marche assez moyennement pour la CàP.
Il faut dire que pour moi la CàP est plus qu'un sport, car je n'ai pas réussi à me trouver d'autre lieu de rencontre et partage gay que notre club.
Par ailleurs, quand j'étais seul dans les embruns du Golf du Morbihan, à ma petite vitesse de marche rapide, j'étais heureux.
Mais ces mois-ci, je suis à Paris, Paris, Paris...
Dans 3 jours je descends dans le sud pour quelques jours... avec mes vieux parents.

Commentaire de CAPCAP posté le 17-12-2018 à 06:31:37

Et puis la CàP était un des rares domaines (hors travail) où je ne me sente pas vieux sans avoir été jeune.

Commentaire de TomTrailRunner posté le 19-12-2018 à 06:18:16

La VMA, c'est comme le PIB :faut oublier et remplacer par l'indicateur de plaisir/sensations/équilibre qui te convient...

Commentaire de CAPCAP posté le 30-12-2018 à 13:32:45

Hum... Je suis assez d'accord... mais le plaisir a du mal à revenir justement... Je vais essayer d'être patient...

Commentaire de samontetro posté le 04-01-2019 à 13:11:47

Peut être essayer de changer ton approche. Sur une piste d'athlétisme difficile de se trouver des objectifs autres que le chrono avec une pratique typée hamster. De mon côté aussi plusieurs arrêts sur blessure, opération du ménisque, hernie discale... et je vais sur mes 57 balets!
Maintenant courir c'est se dire "je vais passer ce col puis ce sommet" ou "tient, je fais cette petite boucle de 10km en mettant du rythme dans chaque côte et en trottinant le reste".... le chrono peut bien afficher ce qu'il veut.
Je ne connais pas le running dans Paris et ses environs mais je suis certain que ce genre d'approche peut s'y pratiquer aussi.

Commentaire de CAPCAP posté le 13-01-2019 à 21:52:26

Ce matin, je suis allé de chez moi aux Buttes Chaumont où le club a RDV. Même sans effet de piste, juste en voulant faire du footing, j'avais l'impression de finir un marathon, manque d'énergie, lourdeur, mal aux genoux, à la hanche, au bras (oui, tendinite au coude...)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 31198 visites