KikouBlog de CAPCAP - Juin 2022
CAPCAP

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Juin 2022

Petites nouvelles de mon gros cœur

Par CAPCAP - 01-06-2022 20:23:11 - 7 commentaires

Petites nouvelles de mon gros cœur

Lundi 16 mai, voici mon hôtel 3 * pour un séjour de 5 journées tout compris:
La pension complète est entièrement prise en charge. Il y a même des activités comprises (échographies, scanner, tests respiratoires) et si je suis sage, j'ai droit à une prise de sang chaque jour.

HAP

Mon bel hôpital !

Une très bonne nouvelle pour commencer, j'ai une chambre solo et orientée au nord, une bonne chose avec la chaleur annoncée.
Pas le temps de m'ennuyer, j'ai un sac d'affaires pour 1 mois !
Première occupation, une nouvelle échographie, un jeune cardiologue fait ses classes, il galère avec mes valves qui faseyent comme une voile mal bordée, pas facile. Une cardiologue plus aguerrie arrive et la trouve aussi difficile à évaluer, mesurer, photographier. Il y a bien des indicateurs de sévérité.
Le soir, des infirmières (et un infirmier) s'occupent de nous très gentiment. Bon, le resto n'aura pas d'étoile au Michelin... mais ça se mange. Il y a parfois des desserts "maison" très bons.

chambre

Ma confortable chambre

Mardi, je n'ai dormi que 2h cette nuit, en partie à cause des "mouvements periodiques" de mes jambes. Pas assez bu, trop de lumière...
A 9h je monte 4 étages pour l'EFR, surprise, ce n'est pas l'épreuve d'effort qu'on m'a annoncée, mais des "explorations fonctionnelles respiratoires". On me fait souffler très fort, je n'ai pas fait ça depuis si longtemps, ça fait belle lurette que je ne souffle plus comme un âne sur la piste!
Puis, panoramique dentaire... tout va bien
Scanner des sinus... tout va bien
Fin de journée, petit tour dehors, j'ai beau être architecte, je me perds tout le temps dans cet hôpital. Quand je remonte, je me sens très con, j'ai fait la manip' du coffre à l'envers, du coup je l'ai verrouillé sans noter le code. Mais les techniciens sont habitués aux étourdis...

porte

La porte de la salle de bain...

Mercredi, 6h de sommeil, c'est nettement mieux qu'hier, grâce à un cachet de mélatonine.
C'est malin, on m'a mis les deux seuls rendez-vous de la journée, à la même heure. ORL fait rapidement. Mais l'échocardio est finalement annulée, normal deux jours seulement après la dernière.
Syndrome de l'imposteur... je le sens monter en moi. Suis-je vraiment aussi affaibli que je ne le disais? Pas un seul essoufflement depuis que je suis ici, comme par hasard... Au milieu de patients alités.
Histoire de cultiver cet imposteur qui est en moi, je fais 4 tours de l'hôpital en marche athlétique, à défaut d'un footing dans le bois de Boulogne tout à côté. Ça fait du bien de bouger!
Le soir, je me demande pourquoi, ici, mon syndrome des jambes sans repos se réveille et m'empêche de bien dormir? La chaleur? L'alimentation sans sel? Je ne m'endors pas avant 1h du mat'... Visiblement je ne profiterai pas de ce séjour pour me reposer.

jambes

Mes jambes sautillantes

Jeudi, après 4h de sommeil, je suis réveillé par la sonnerie d'alarme incendie! Ça n'est qu'une fois habillé et dans le couloir, que je comprends que c'est dans un bâtiment voisin... je me recouche.
A 8h, pas de petit dej, il faut être à jeun pour la coronarographie. À la place, je prends une douche à la Bétadine, et m'habille d'une splendide chemise bleue d'hôpital. On me fait descendre aux salles d'intervention sur un brancard, c'est plutôt rigollot, très cinématographique en tout cas. Je m'attendais à être comme une chose, à attendre sur mon lit, mais un certain nombre de soignants me disent bonjour, ça fait plaisir.
Ayant été longtemps donneur de plaquettes, je ne suis pas très impressionné par la seringue un peu grosse, et guère plus par l'espèce de fil que le cardio y enfile. Mais c'est impressionnant de voir sur l'immense' écran, les sondes se balader dans mon corps et DANS mon cœur. Et je regarde ça tranquillement, sans aucune douleur, même si je sens légèrement les sondes se promener en moi. Selon le cardio, j'ai un tel reflux de la valve mitrale que l'oreillette est deux fois plus grosse et que la valve de sortie normale, se referme!
On me referme l'artère, on me surveille un peu sur la fin de journée.

poignet

Oh le beau pansement !!!


J'ai trouvé très étonnant de voir tant de soignants ne plus porter de masque...

Bon, voilà, la parenthèse se referme, je n'aurai pas d'entretien de sortie, le staff ne se sera pas encore réuni. On me dit que je pourrai appeler...

- - - - -

Dix jours sont passés, je n'ai pas eu l'appel annoncé, je m'y attendais, alors j'appelle. Par chance, on peut me passer un cardiologue, pas celui qui me suit, mais un qui sait déjà l'essentiel: la décision de proposer l'opération est prise.
Ça peut surprendre, mais ça me soulage. L'attente me pesait plus que l'idée de l'opération, inévitable, m'avait-on dit.
Ça me rappelle quand, avec mon associé il y a 15 ans, on avait enfin pris la décision de déposer le bilan de la boite, après des mois d'incertitude. Le soulagement !!!
Bon, je sais que je ne me rends pas compte de ce qui m'attend. Peut-être est-ce mieux comme ça, d'ailleurs…

Voir les 7 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 116897 visites