2018 s'achève… qu'en dire ?
CAPCAP

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

2018 s'achève… qu'en dire ?

Par CAPCAP - 30-12-2018 22:24:20 - 7 commentaires

 

2018 s'achève… qu'en dire ?

2018… je suis toujours trop égocentré. Mais ici c'est mon blog.

 

Une année marquée comme 2017 par la difficulté avec la CàP, avec un fort impact sur le moral. Je n'y reviens pas, je me suis assez étalé sur ce sujet dans mes billets précédents.

 

Une fin d'année chaotique, avec un très fort espoir, suivi d'un certain désespoir.

En effet, 15 ans après la dernière fois (et la première), je suis tombé amoureux!

Mais comme la dernière fois (et la première), je suis tombé bien bas, car l'autre n'a pas voulu…

 

De plus, je me sens très concerné par les questions environnementales. Mais je n'ai pas trouvé l'énergie de m'investir dans une ONG ou de prendre un emploi dans ce domaine.

Et malheureusement, être économe en énergie et peu émetteur de GES est peu sexy, voir plutôt repoussoir. Les homos ne seraient-ils pas plus que les homos, inintéressés par l'environnement? Être végétarien passe assez bien, mais renoncer à ses vacances lointaines passe mal.

 

Je sais que voir plus de monde me ferait du bien, mais ce n'est pas si simple. D'abord parce qu'une fatigue chronique m'éloigne des soirées.

 

Côté cardiologique, l'année a été rude pour mon père, une syncope non-objectivée, la pose d'un pacemaker, une péricardite très grave, le remplacement d'une valve… et 2 petites pertes visuelles non-objectivées, possiblement des mini-AVC.

Et pour moi, également porteur de la même maladie (prolapsus mitral) l'observation d'essoufflements plus nombreux et marqués. Lors de la dernière échocardio, j'ai cru que le cardiologue allait m'envoyer direct à l'opération… et puis non.

 

2019… et alors?

Dans 2 mois j'aurai 50 ans. Un demi-siècle. Presque les deux tiers de mon espérance de vie. Environ quatre cinquièmes (80%) de mon espérance de vie en bonne santé.

"En bonne santé"… voilà qui fait réfléchir. Plus de 3 décennies d'humeur dépressive et 9 ans sous antidépresseurs. Sachant qu'une dépression impacte la durée de vie de 7 à 11 ans1, qu'en est-il d'une humeur dépressive chronique?

De plus un homo vit moins longtemps qu'un hétéro, surtout en milieu hostile (ce qui n'est pas mon cas, mais je souffre d'une homophobie intériorisée)2

Bon, laissons là les nombres, ça ne dit rien de crédible pour "mon" cas.

 

En effet, comme le dit Alain Chamfort dans "Exister", ça fait bien longtemps que l'idée de me "désabonner" me passe périodiquement en tête. Mais le suicide arrive en moyenne à 55,7 ans chez les homos, ça "me laisse" un peu plus de 5 ans!

 

Si j'ose une statistique sans aucune valeur scientifique, la prochaine fois que je tomberai amoureux sera dans 15 ans. J'en aurais 65… je ne serais donc plus en bonne santé…

2019 ne devrait pas dépareiller des années d'avant, avec encore des nouvelles toujours pires de notre impact sur l'environnement. Je n'arrive pas à m'en foutre et me dire que je vis au mieux ce qui me reste à vivre.

 

Au printemps prochain, j'espère bien participer à une retraite de méditation. Je sens cette pratique comme très salutaire. Et en plus agréable.

 

Enfin, 2019 devrait voir mon temps de travail passer de temps plein à 4/5. Je devrais donc avoir 1 jour de repos de plus par semaine, me permettant d'être moins fatigué, de m'occuper de mon appartement délaissé, et de voir plus de monde avec plus d'activités, notamment culturelles.

 

Et pour revenir au sujet de Kikouroù, je vais sans doute faire le trail des Tranchées et un nouveau morceau du sentier côtier breton.

 

 

Ouf!

"M'écrire", ou "vous" écrire, m'a fait du bien.

A l'entraînement de ce matin, il y avait mon amour déçu, ça m'a piqué...

 

 

1http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/05/23/22381-maladies-mentales-affectent-lesperance-vie

2https://www.huffingtonpost.fr/2014/02/18/etre-homo-dans-un-milieu-homophobe_n_4807017.html

Billet précédent: - 31 %
Billet suivant: Jeune Kikou et le GPS

7 commentaires

Commentaire de Benman posté le 31-12-2018 à 14:04:06

Bon...
Voilà une année pleine d'optimisme qui s'achève avec un billet encore bien morose,et qui en amène plein d'autres si tu continues comme ça. Donc va falloir qu'on te redise que la chance sourit systématiquement aux optimistes? Que ceux-ci sont contagieux? Que les belles rencontres sont celles que l'on provoque? Je suis sûr que tu peux avoir cette étincelle en toi qui va tout changer. Si on peut t'y aider sur des courses ou autres, n'hésite pas. Bref, bonne année à toi, mais pas celle de 2018.

Commentaire de Mascarpone posté le 31-12-2018 à 17:32:04

Bonjour capcap
Je ne vous connais pas, mais je sais une unique chose de vous: vous etes honnéte, avec vous même, donc aussi avec nous, tous tout autour et c'est un merveilleux terreau, un humus de choix pour faire des rencontres et se faire une belle vie.une belle seconde partie de vie...
Je vous souhaite de trouver un bon compagnon, une main aidante et aussi une epaule sur laquelle vous vous appuierez.
Je salue votre entrain et votre courage

Commentaire de CAPCAP posté le 31-12-2018 à 18:54:56

Grand merci pour vos messages.
Je revenais ce soir vers Kikouroù avec honte. Oui, j'ai toujours honte de mes épanchements, après coup.
Pourtant il s'agit bien d'une face de moi-même, ma part sombre.
J'aimerais reprendre des choses, mais tant pis, c'est écrit.
L'amour déçu ne me rend pas bien intelligent. Manque de recul évident.
Mais ça se saurait, dans toute la littérature, si l'amour rendait intelligent. Qui plus est amour déçu.
Ce qui est compliqué, c'est qu'il me faut certainement être plus joyeux pour retenir l'attention de quelqu'un. Et pour ça, j'ai besoin d'aller mieux, et donc d'amour notamment. On tourne en rond.
En 2019, je vais essayer d'infléchir la rotation, prendre une trajectoire légèrement spiralée, afin de prendre le large de ce cercle vicieux.
Et qui sait, je vais peut-être quitter le pouvoir d'attraction du grand DOUTE, et prendre la direction d'une belle étoile optimiste ?
@ Benman : Cette rencontre, je l'avais provoquée justement. Il était évident qu'il n'allait pas me dire "oui" comme ça sans me connaitre. Et il a bien fait de dire non, si je ne lui "convenait" pas.
Il me faut maintenant être fier d'avoir su provoquer cette rencontre. Me dire que j'en serais alors capable à nouveau.
Mais hier matin, je l'ai vu partir avec un autre (si ça se trouve, juste pour l'accompagner au métro...) alors ça m'a piqué.
J'ai aussi besoin d'extérioriser quand ça va pas bien, et j'ai trop peu d'amis et m'exprimer ici m'a fait du bien. Merci pour votre attention.

Commentaire de Mascarpone posté le 01-01-2019 à 13:24:24

1er jour d'une nouvelle annee..
L' amour et l' intelligence ne se vont pas ensemble et c est tant mieux l' amour a à voir avec la sesibilite, avec sa propre verite et celle d un autre ou d'une autre.
Vous dites ressentir de la honte a vous épancher sur ce blog, la ou d autre y voit une grande force et du couragecar il faut de la force et du courage pour se presenter au monde en disant :
Voyez qui je suis, ce que je suis, je ne suis que cela, mais je le suis pleinement
Vous etes au moment difficile d un ultra Trail au moment du doute et du questionnement.
Un pas apres l' autre, un petit pas apres un autre petit pas .
A bientot

Commentaire de Arclusaz posté le 03-01-2019 à 09:02:14

Merci pour ta sincérité et ta confiance (plus en nous qu'en toi !): 2019 va être une grande année.

Commentaire de PhilKiKou posté le 04-01-2019 à 06:33:04

Essayer d'oublier les doutes et les statistiques en 2019, ne pas ressasser le passé et avoir peur du futur pour profiter du temps présent ! Bonne année à toi

Commentaire de CAPCAP posté le 04-01-2019 à 19:29:31

Merci !
"profiter du temps présent" Je compte bien poursuivre la méditation et j'espère bien participer à ce stage de fin du printemps.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.16 - 35374 visites