KikouBlog de CAPCAP - Novembre 2018
CAPCAP

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Archives Novembre 2018

Peut-on rajeunir?

Par CAPCAP - 30-11-2018 07:22:04 - 6 commentaires

Il n'est pas ici question de rajeunir physiquement, ça je ne me fais pas trop d'illusions...
Non, rajeunir mentalement, mais avant la jeunesse sénile j'entends.
 
Ce matin, j'allais au travail, autant que possible en présence. J'aime bien cette période où le ciel est à peine plus clair que les rues.
 
En passant dans un square, comme tous les matins, je vois 3 merles, ils se font discrets d'habitude en hiver. J'aime à passer pas trop prêt, sans geste brusque, en sifflotant maladroitement, essayant de leur dire que je les respecte.
 
Pensant à ma lecture actuelle, "De l'Abandon" d'Eric Baret, j'essaie d'observer mes émotions. Et là je me dis que je ressens une joie simple à la vue de ces trois petites vies. Est-ce ça qu'on apprécie à voir un chien, un chat, voire un bébé, un jeune enfant? Une empathie devant la vie?
 
Du coup je me suis demandé ce qui nous empêche de ressentir cette même joie de vie en voyant des adultes, qu'est-ce qui nous empêche de sentir cette même empathie face à nos semblables? La peur de l'autre? La rivalité, l'hostilité potentielle, voire la perversité de certains humains?
 
Du coup j'ai essayé de regarder les passants dans la rue avec la même simplicité, comme de merveilleux êtres doués de vie, avec une vraie naïveté diront certains. Alors tout était différent, un visage asiatique, un visage un peu fatigué, un ado fermé, un parent attentif... Tous ces visages m'éclairaient.
 
Cela m'a fait penser à une vieille pub télé, où la caméra était placée à hauteur d'enfant et disait avec une petite voix "bonjour" aux gens dans la rue, qui répondaient bonjour avec un visage lumineux, puis la caméra montait un peu, la voix s'affirmait et les réponses étaient plus distantes, et enfin la caméra et la voix d'adulte ne recevait plus de réponse mais un détournement. L'empathie envers un enfant se transformait en méfiance envers un adulte.
 
Saurons-nous retrouver la naïveté enfantine?
 
Picasso disait "Quand j'étais enfant, je dessinais comme Raphaël mais il m'a fallu toute une vie pour apprendre à dessiner comme un enfant."
 
Alors l'espoir est permis!
.

Voir les 6 commentaires

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 33607 visites