Billet d’humeur
CAPCAP

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

Billet d’humeur

Par CAPCAP - 07-11-2021 16:19:38 - 6 commentaires

Billet d’humeur

 

Pas facile d’écrire après les billets précédents.

Pas facile de ne pas passer pour un égoïste.

De toute façon, comment ne pas être égoïste, égocentré, quand on est déprimé?

 

J’ai été sidéré par cet article du Monde* qui relate une enquête montrant que 39% des Français sont en dépression ou en état d’anxiété importante. La réponse du gouvernement pourrait être saluée, vu le peu de chose qu’on fait pour la santé mentale en France depuis toujours. Seulement le budget alloué est de 4€ par an et par Français en besoin. Mieux vaut ne rien faire. Enfin si, l’embauche annoncée de 800 personnes dans les CMP ne fera pas de mal… je ne sais pas si vous êtes déjà entré dans un centre médico-psychologique, mais c’est glauque. Et il faut des mois pour avoir droit à une consultation.

 

Je suis fatigué de ce monde qui essaie de dire des choses sympathiques quand ça ne va pas fort. Tout le monde n’a pas la capacité à utiliser l’humour pour passer son message, surtout quand on a passé les 3/4 de sa vie avec une humeur dépressive. Et voir qu’après 20 ans de psychothérapies (avec 3 personnes successives) rien ne change ou si peu. J’ai toujours peur des gens, surtout des hommes.

Alors, avec peur et sans humour, c’est mal parti pour se faire des amis.

Et puis les gens sont si "occupés" dans ce monde de fou, qu’il vous oublie vite, si vous n’êtes pas quelqu’un de brillant, d’amusant. Comment leur en vouloir?

Enfin, contrairement à des maladies du corps, les maladies de la tête se soignent très très mal. On en est encore à l’époque de Molière et des saignées. On fait parler… dès fois que, sur un malentendu, ça fasse un peu de bien.

A l’inverse des autres billets, ici, on pense régulièrement à la mort (pas forcément au suicide) Une délivrance. Sortir de cette glue. La vie est longue...

 

Il y a bien eu cette parenthèse où la course à pied m’a beaucoup aidé. Mais sans changer le fond. Maintenant je vieillis, je suis souvent arrêté pour blessure. Quand je cours, je m’essouffle, mais ne goûte pas souvent aux endorphines. Il me reste le plaisir de rando-course seul dans la nature. Seul et sans chrono. Et surtout sans dossard, sans me comparer. Juste seul dans le vent, sous le soleil, fouetté par la pluie. Sans réfléchir. Juste bêtement mettre un pied devant l’autre. Si possible là où les humains n’ont pas fait trop de conneries, et ça devient très rare en France.

 

Je ne comprends pas pourquoi on veut normaliser l’homosexualité. Ce n’est pas parce que ça pourrait être une erreur de la nature qu’on n’aurait pas le droit de vivre avec des droits et sans peur de la réaction des autres. Ce n’est pas parce que ce serait une chose dans l’ordre naturel, que ce serait une chose facile à vivre.

Non, quand je vois mes collègues de CàP gays, pour moi ils sont nombreux à être malades. Globalement plus malades que les hétéros. Une légèreté excessive, une instabilité fréquente, un égocentrisme exacerbé...

 

Je me suis questionné depuis un moment sur le comportement des hommes vis-a-vis de l’environnement. Comportement pire que celui des femmes me semble-t-il. Sébastien Bohler y répond en partie.**

Nous sommes donc des animaux pris par les injonctions contradictoires de notre striatum et de notre cortex cingulaire antérieur.

Inachevés, nous sommes voués à détruire notre société en détruisant notre milieu. Le rapport Meadows a 49 ans. Qu’avons-nous fait de notre connaissance? Rien. On continue à préférer les shoots de dopamine à la construction d’un éventuel sens à notre vie. Et comme je suis un humain, je viendrai voir si des gens sont venu lire mon billet…

Dans cent mille ans, peut-être que des hommes auront muté et géreront ce conflit mieux que nous. Là je spécule…

 

Bon, égoïstement, vivement que je puisse courir plus et retrouver un peu d’endorphines!

Et demain je reprends le travail que j’ai la chance d’avoir, architecte d’une mairie, à peu près la seule chose qui structure ma vie. (même si je suis toujours à la limite du surmenage)

Et gros bisous aux 39% des Français qui sont en souffrance.

 

* https://www.lemonde.fr/sante/article/2021/09/30/ce-que-l-on-sait-du-remboursement-des-consultations-de-psychologie-annonce-par-emmanuel-macron_6096639_1651302.html

** https://www.youtube.com/watch?v=VHXrDxBtkV0

Billet précédent: Vercors 2021 - marche - méditation

6 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 07-11-2021 à 20:29:06

Cela fait bien longtemps que je cours avec des gens qui ont des failles, des douleurs, des souffrances parfois aiguës... je crois bien qu'on court tous pour cela, du moins dans mon groupe. Fréquentant des personnes LGBT tout comme des personnes hétéro, je n'ai pas cependant remarqué plus de souffrances psy chez les uns comme chez les autres.
Quant à la situation des CMP et plus largement de la psychiatrie en France, je partage ton point de vue : c'est un scandale.

Commentaire de philkikou posté le 07-11-2021 à 22:16:47

C'est sûr que ce n'est pas facile d'être bien dans sa tête avec un monde qui marche sur la tête.. Si une vie existe ailleurs dans l'univers et si ils sont capables de nous observer, je pense qu'ils doivent nous prendre pour des fous, et doivent bien se garder de rentrer en contact avec nous !...
En tout cas, merci pour tes billets qui je pense parlent à plein de gens, dont certains qui ne doivent pas oser publier sur leurs doutes et leur mal-être

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 08-11-2021 à 00:00:19

On vit dans un monde effectivement où "avouer" ses faiblesses ou son mal être est tabou , où la mélancolie est taxée de caprice, bref, où tout doit être de préférence lisse et surtout clinquant.
De quoi fuir les gens alors que nous sommes d'abord des êtres sociaux , ils peuvent être le remède autant que le poison...
L'égocentrisme est peut-être un des rares moyens que l'on ait d'arriver à concentrer son énergie en soi même au lieu de la voir se disperser dans la connerie ambiante , la douleur ou le mal être.
Même si ça sent le moisi à force là dedans... Une raison peut-être de s'en échapper en s'ouvrant à nouveau au monde?
Moui, comme toi pour l'instant, j'ai envie de m'échapper car j'étouffe mais en dehors c'est oppressant au possible et ça ne sent pas forcément meilleur.
En particulier là où la densité de population est forte.
La solution vient peut-être d'un retour au sauvage effectivement. Ca me plairait bien personnellement...
Et idem avec Le Lutin, en France nous prenons bien soin d'ignorer la maladie mentale.

Commentaire de philtraverses posté le 08-11-2021 à 08:13:37

Bonjour. Je me retrouve beaucoup dans ton billet comme dans d'autres, mis à part la question de l'orientation sexuelle. J'ai moi aussi été toujours plus ou moins dépressif. Mais comment peut on être heureux dans ce monde si ce n'est en étant replié sur son petit cercle d'amis, de relations, sur ses petits plaisirs quotidiens, comme la course à pied, bref en étant égocentré, car contrairement à ce que certains pensent, j'estime pour ma part que les gens heureux dans ce, bas, monde, sont, forcément égocentrés.
En ce qui me concerne, je n'ai plus d'amis, je ne supporte plus mon travail et les gens, je n'aspire qu'à la retraite et, comme toi la course à pied ne m'apporte plus rien ou si peu.. juste une habitude.
Pour ton mal être, je ne parlerais pas de maladie mentale, mais d'extrême sensibilité au monde qui t'entoure.
Quant au traitement de la maladie mentale en France, il est le reflet de l'état de délabrement de la médecine du quotidien en France, dont la situation de l'hôpital public est le symptôme. En france, on a une médecine d'élite, qui ne concerne que peu de gens et à côté une médecine complètement à l'abandon, notamment en ce qui concerne le traitement des troubles mentaux.

Commentaire de Benman posté le 08-11-2021 à 12:07:27

Plusieurs remarques en rebond de ce billet essentiel:
- afficher ses failles, y compris mentales n'est pas (plus) forcément synonyme de faiblesse ou d'échec: voir les exemples récents de Simone Biles et Novak Djokovic
- écrire que le médecine et en particulier l'hôpital public est en état de délabrement est probablement factuel, je constate comme tout le monde certaines aberrations. J'invite juste à ouvrir un peu nos ornières et regarder ce qui se passe ailleurs dans d'autres pays, en particulier pour ceux qui n'ont pas les moyens de payer une médecine privée. Des fois, il est bon aussi de se rappeler l'essentiel et l'incroyable efficacité de notre système social que bien des pays nous envient (si, si). On regarde toujours ce qui ne va pas, et pas ce qui fait notre force.
- je ne pense pas que les personnes égocentrées sont les plus heureuses. La mysanthropie est peut-être une vertu pour certains quand on regarde le mauvais côté de notre monde, j'ai un peu personnellement tendance à considérer ça comme une erreur. On passe à côté de plein de belles choses, car les gens qui nous entourent ont plein de choses à nous apporter, en particulier en premier l'amour, mais pas que. et j'ai toujours considéré que même celui que je prenais pour le plus sombre idiot était quelqu'un qui avait du prix et qui avait probablement plein de choses à m'apprendre et avec lequel je pourrais m'enrichir. si je le considérais comme un parfait idiot, c'est que je n'avais pas creusé le sujet. évidemment, il y a des personnes avec qui on a plus ou moins envie de creuser, et d'autres avec lesquelles on voit vite qu'on va s'enfoncer. mais le monde est grand. bref, la vie est belle, un peu d'optimisme.
- ajouter au pessimisme ambiant (qui est de saison, il faut aussi en être conscient) le désastre écologique humain n'est qu'anxiogène. Notre portée est limitée sur ce sujet. Nous ne sommes pas responsables de toutes les conneries perpétrées par le genre humain. Et notre vie peut aussi s'enrichir avec les prouesses que fait et fera l'homme pour se sortir de cette situation. Prenons ce sujet comme une chance de devenir meilleur et de contribuer un peu au bien commun, et on vivra beaucoup mieux, en se sentant fier et heureux de ce qu'on fait.
Je suis certain qu'un architecte urbaniste dans une ville a plein de sujets de satisfaction dans ce domaine, si il prête attention aux détails en les regardant par le biais de ce qu'il apporte au bien commun.
Bon courage dans la suite de ton introspection.

Commentaire de CAPCAP posté le 08-11-2021 à 21:45:45

MERCI !!! Oui, merci pour vos messages!
Après avoir posté, j'ai eu honte de cet épanchement, comme à chaque fois...
Mais après tout, vous me montrez que nous sommes humains, avec des failles, plus ou moins profondes et plus ou moins ressenties. Et effectivement, nous sommes des animaux sociaux, et parler, enfin ecrire plutôt, fait du bien. Et vous lire également!
Je pense qu'on n'est pas encore arrivé au temps ou on pourra répondre franchement à un DRH qui nous questionne sur nos défauts...
Benman, l'hôpital est en relativement bon état, même si très tendu, oui. Mais le soin mental, c'est quasi inéxistant dans le secteur public. On doit être à 95% en tout privé, je pense, et sans aucun remboursement. Ce qui demeurera, malgré l'annonce du président, vu les crédits prévus (4€ par an et par patient)
Cependant, pas de confusion, si le CMP où je me suis rendu était bien glauque, les deux personnes que j'y ai vues, rayonnaient de bienveillance.
Oubliez ce que j'ai dit sur les gays, c'est un ressenti sans trop de fondement.Peut-être qu'un jour j'aurai une réflexion plus étayée?
Pour ce qui est d'être heureux, des milliers d'années de culture humaine ne nous ont visiblement pas donné la recette !
Si celui qui trouve dépose un brevet, il va faire fortune !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 100258 visites